[News] Old roots, new shoots...

Publié le par Acherontia Cosplay

De nouveaux horizons pour une nouvelle vie...

La semaine dernière, je suis partie en Bretagne découvrir de nouveaux horizons. Musicaux d'abord, grâce à un stage de harpe qui m'a beaucoup appris, notamment sur les possibilités incroyable de l'instrument. Puis géographiques ensuite, puisque c'est la première fois que je visitais cette région de la Bretagne, et qui plus est, c'était la première fois que je partais en vacances en solo. Certains diront peut-être que c'est nul de partir seul, que c'est plus marrant en groupe, qu'au moins on peut partager ses expériences, etc. C'est vrai, dans un sens, et j'aime aussi beaucoup partir avec des amis, mais en l’occurrence, je n'avais pas trop le choix que de partir seule. Et personnellement, ça ne m'a pas gênée, que du contraire, j'étais même enchantée de pouvoir me retrouver un peu.

Après que mon stage ait pris fin, je suis allée quelque jour à la côte, j'en ai profité pour faire de longues marches en bord de mer - ou plutôt d'océan - et ça m'a permis de beaucoup réfléchir à ce que je veux faire de ma vie, notamment dans mes loisirs. Beaucoup de choses étaient à redéfinir. Trop de loisirs, pas assez de temps pour faire tout ce que j'aimerais faire. Du coup, je me retrouve trop souvent submergée par un trop plein de projets que j'ai parfois bien du mal à mener à bien. Il me fallait redéfinir des objectifs réalisables, certains à court terme, d'autres à plus long terme. Donc certaines choses vont changer dans ma façon de vivre mes loisirs, cela affectera également mes activités de cosplay, c'est pourquoi je vous parle de tout ceci aujourd'hui.

Ce qui change et ce qui reste...

Fondamentalement, mes différents projets restent en place. C'est dans ma façon de les gérer et de les mener à bien que cela change.

En cosplay...

En matière de cosplay, une chose me bloque de façon conséquente et m'empêche de faire des cosplays qui déchirent vraiment. Ceux qui me connaissent "en vrai" le savent certainement, j'ai quelques kilos de trop que j'aimerais beaucoup voir s'en aller. Pour me motiver à perdre du poids, mais aussi parce que des cosplays plus déshabillés quand on est mou du bidou, ça ne le fait pas, j'ai décidé de ne plus faire de nouveaux cosplays tant que je n'aurai pas perdu un minimum de treize kilos. Avouez quand même que les prochains cosplays que je prévoie ne donnent pas aussi bien sur une fille un peu enrobée...

[News] Old roots, new shoots...
[News] Old roots, new shoots...
[News] Old roots, new shoots...

Ceci dit, mon activité de cosplayeuse ne restera pas au point mort pour autant. Mes projets de cosplay harp, eux, restent bien en place, rien ne change. J'ai hâte, d'ailleurs, de finaliser ma première vidéo. Et si je ne fais pas de nouveaux costumes pour moi jusqu'à nouvel ordre, je peux en faire pour les autres! Et pour moi-même, je peux encore travailler sur des armes et des accessoires.

En harpe...

En harpe, je continue comme avant, avec un peu plus d'entraînement et d'exercices chaque jour afin d'améliorer mon niveau. Je continue à apprendre des musiques de film et de jeux vidéos pour pouvoir vous les jouer un jour en cosplay, et j'alterne avec des morceaux plus traditionnels, parce que j'aime ça, tout simplement ^^ Le but ultime? Améliorer mon niveau pour le jour où je pourrai acheter cette petite merveille de harpe électrique...

[News] Old roots, new shoots...
En bijoux...

Ici, gros changement, car demain je passe à la vitesse supérieure et je deviens officiellement indépendante complémentaire ^^ Ce qui signifie que vous pourrez très bientôt retrouver mes créations sur différentes conventions :-) Jusqu'ici, je me contentais de voir les choses en -très- petit, à présent je vais pouvoir me lâcher, faire plein de pub et multiplier les points de vente!

Et un nouveau projet voit le jour...

Eh oui, c'est aussi un peu pour ça que je réorganise mes autres projets... Car celui qui vient me tient vraiment à cœur, parce que cela fait longtemps déjà qu'il me trotte en tête et que je sens qu'à présent, c'est le moment, c'est l'instant...

Je me mets donc en mode écrivain ^^ Cela faisait très longtemps que j'avais en tête une héroïne, un héro et un semblant d'histoire. Mais jusqu'ici, je ne trouvais pas la bonne manière de goupiller les quelques éléments que j'avais, et par-dessus tout, pas moyen de trouver une bonne façon de débuter mon histoire. Depuis un mois ou deux, c'est chose faite. Les éléments se sont mis en place de façon tout à fait inattendue dans ma petite caboche, et du coup, ça a ravivé mes envies d'écriture. Envies que je ne peux à présent plus réfréner! Et donc j'étais là, au bord de la mer bretonne, avec mon cahier et mon stylo, à brosser les grandes étapes de mes premiers chapitres :-) Vous voulez un petit avant-goût? Oh, allez, si vous y tenez...

Mon héroïne s'appelle donc Moïra Cottingley, jeune elficologue fraîchement diplômée, contrainte de travailler à la bibliothèque de son université parce que les femmes ne sont pas acceptées sur le terrain. Elficologue, oui, c'est un concept assez récent lancé par certains écrivains compilateurs de contes et légendes tels que Pierre Dubois ou Edouard Brasey. Il s'agit donc d'un métier consistant à récolter d'anciennes légendes, croyances, superstitions, et à les rapporter sous forme de recueils ou d'"encyclopédies du merveilleux". Mon histoire se passe donc à l'époque victorienne, elle commence en l'an 1888, en Angleterre, dans un petit village du comté de Sarehole. Au début du roman, Moïra rencontre par hasard un jeune homme appelé Leander Doyle, qui exerce la profession de journaliste dans sa vie de tous les jours, mais qui s'intéresse de près au petit peuple. Il est venu de Londres afin de les étudier d'une façon un peu particulière... en les prenant en photo. Mais son expérience ne fonctionne guère car il ne possède pas le matériel adéquat. Moïra, quant à elle, y voit l'occasion de se lancer "en douce" dans la pratique de l'elficologie sur le terrain, pratique qui, à l'époque, est interdite aux personnes de son sexe... Mais Moïra est une jeune femme de caractère qui entend bien ne pas se laisser arrêter par de ridicules interdits. Avec l'aide de son père et de ses frères, Moïra va concocter une sorte de super appareil qui leur permettra de prendre les tout premiers clichés de fées. Ils présentent les clichés ainsi que le super appareil à la Royal Society of Photography de Londres, société dont Leander rêve de faire partie, mais les grands pontes de la RSP s'insurgent en les accusant d'avoir produit des photographies truquées. Ils vont devoir alors prouver leur bonne foi et le bon fonctionnement de leur appareil en partant pour une aventure incensée dans l'Angleterre victorienne, à la recherche des créatures des légendes et des mythes. Ils seront accompagnés d'un aventurier imbus de lui-même et d'un vieux lord coincé, tous deux imposés par la RSP comme témoins de leurs travaux.

Les noms Cottingley et Doyle vous disent-ils quelque chose? En fait, ils sont tirés d'un fait (bien réel, pas du tout fictif) survenu en 1917 et que l'on appelle l'affaire des fées de Cottingley. Il s'agit d'une série de cinq photographies prises par deux jeunes cousines qui habitaient au village de Cottingley. Sur ces photographies, on voit les fillettes occupées à jouer avec des fées. Il y eut à l'époque une grande polémique autour de l'authenticité des clichés. Ces photographies ont par ailleurs attiré l'attention d'Arthur Conan Doyle - l'écrivain qui a donné naissance aux aventures de Sherlock Holmes, pour ceux qui ne connaissent pas ^^ et issu d'une famille d'illustrateurs, aussi, son père était caricaturiste et son frère dessinait, devinez quoi? Des fées! Ben oui, tient... la pomme ne tombe jamais loin du pommier! - qui s'en sert pour illustrer une série d'articles sur les fées.

Pour débuter mon roman, j'ai donc pris exemple sur ce fait divers, en le transposant à l'époque victorienne et en le retravaillant pour qu'il s'intègre à mon histoire. En fait, je compte écrire un roman, ainsi qu'une sorte de cahier annexe, qui serait en fait le carnet de notes de Moïra et qui serait agrémenté de nombreuses notes manuscrites et illustrations (que je ferai moi-même, off course, ainsi je peux laisser libre cours à ma passion pour le dessin). Le récit baignera dans une ambiance steampunk avec quelques accents gothiques. Voilà voilà, j'espère que le résultat sera à la hauteur de mes attentes XD Je posterai peut-être les premières pages pour vous donner une idée de ce que ce sera, quand elles seront écrites ^^

Publié dans News

Commenter cet article